lundi 13 janvier 2020 Visite pastorale dans la Paroisse Sainte-Radegonde du Haut-Poitou

Marie Surgelés à Mirebeau

Après avoir inauguré notre nouvelle maison diocésaine La Maison Saint-Hilaire à Poitiers, Monseigneur Pascal Wintzer se met en route pour la visite pastorale de la Paroisse Sainte-Radegonde en Haut Poitou,

Celle-ci commence à Mirebeau chez « Marie surgelés »Accompagné de quelques paroissiens, et de Pierre Goaziou, un ancien de la maison, le directeur Stephane Gourguechon n’a pas été avare d’explications et de son temps pour nous présenter son usine

Marie est une entreprise agroalimentaire française spécialisée dans la fabrication et la distribution de plats préparés frais et surgelés et en particulier à Mirebeau, de crêpes, de quiches et tartes, et de pizzas pour la grande distribution et les collectivités.

Marie possède six sites de productions en France, dont 3 pour les surgelés : Airvault (Deux-Sèvres), Chacé (Maine-et-Loire) et Mirebeau dans la Vienne.

En ce qui concerne les produits frais, les usines se situent à Viriat, dans l’Ain, à Sablé-surSarthe et à Briec dans le Finistère,
Le groupe LDC dont fait partie Marie est le leader Français de la volaille (poulets de Loué, Le Gaulois, Maitre Coq). Il est aussi présent à l’international et son pôle traiteur comprend des plats cuisinés et des produits élaborés frais ou surgelés, sans conservateur.
Les emballages sont réduits car beaucoup de produits sont cuits à la vapeur sans barquette alu,
Sur le site d’ Airvault, on fabrique des plats sans gluten, des gratins, lasagnes, hachis parmentiers)

« On agit simplement, on se fait confiance, on a du respect les uns envers les autres, on y croit »
telle est la devise de Marie dont les produits sont très appréciés de notre archevêque,
Marie a travaillé avec de grands cuisiniers dont Bocuse pour l’élaboration de certaines recettes,
Pour la gestion des surplus, Mirebeau travaille avec les restos du cœur de Poitiers.
Le salarié de la Banque Alimentaire qui récupère les produits Marie, est dénommé « Coluche »
Marie sélectionne ses ingrédients pour rehausser le goût grâce a des bouillions, des jus et des aromates plutôt que des colorants ou additifs.
Pour plus de détails sur les produits de Marie voici un lien très intéressant
http://www.fairesavoirfaire.com/marche-frais-surgeles/2019/02/18/marie-confirme-sanotoriete-sur-le-marche-du-frais-et-du-surgele_7551

Vêpres en l’église Saint-Paul de Coussay

Après les nourritures terrestres, la nourriture spirituelle : les vêpres de la fin de l’après midi réunirent une quinzaine de paroissiens en l’église Saint-Paul de Coussay,
« O bienheureux Hilaire, maître de Sagesse et Lumière de l’Eglise, toi qui as cherché les volontés de Dieu, intercède pour nous auprès de lui »
Nous fêtions ce jour, Saint Hilaire de Poitiers, Evêque, Docteur de l’Eglise, Patron et fondateur du Diocèse de Poitiers,

Quelques mots d’histoire sur cette église :
La construction remonte à la fin du XIème siècle et elle fut remaniée à la fin du 16ème siècle.Elle était à l’origine la chapelle du Château de Coussay
Très bien entretenue par la commune,d’abord la réfection de la nef, et en 2018 ce sont les vitraux de l’église qui furent restaurés.
Au cours des travaux, une crèche en bas-relief a été découverte, restaurée et mise en valeur.
Malheureusement cette église est très peu ouverte.
Toutefois une célébration du souvenir pour le 8 mai et le 11 novembre a lieu chaque année ainsi que des enterrements,

Les voeux avec les élus à Chouppes

Cinq kilomètres seulement séparent Coussay de Chouppes où étaient invités les maires et élus des 28 communes et anciennes communes, le Conseil Paroissial Pastoral et le Conseil Pastoral économique pour une rencontre avec Monseigneur Wintzer
« Lorsque nous fêtons Saint Hilaire, comme aujourd’hui nous fêtons le successeur du siège épiscopal de Poitiers. » a souligné le père Jean François,


Voici quelques passages de l’intervention de Monseigneur Wintzer :

Le Diocèse a vécu des évolutions pour s’adapter à de nouvelles realités d’abord d’ordre organisationnel : en 2014, on a redessiné les cartes des Paroisses du Diocèse ; on a alors érigé 28 Paroisses pour les 2 départements, Cela bouscule un peu l’imaginaire habituel un curé une paroisse une église. Parmi les réformes, des choix ont été faits pour garder certains bâtiments nécessaires ; les autres ont été vendus. Et la Maison Diocésaine a été construite

Il y a aussi les choix pour la mission de l’église catholique d’aujourd’hui : c’est la communauté chrétienne qui a réfléchi et a été portée par le Synode, Tous les 10 ou 15 ans on s’ arrête pour faire le point : on ne peut pas tout faire en même temps,

Qu’est ce qui est prioritaire ? La première mission c’est de faire connaître l’évangile. La 2è priorité : donner du temps aux jeunes et la 3è priorité, c’est l’écologie. C’est sans doute la grande mutation de la société aujourd’hui, l’ engagement à un plus grand respect de la nature,

Je crois que vous ferriez un très bon maire a répondu Me Prinçay, maire de Chouppes nous avons les mêmes préoccupations que vous,

D’autres intervenants ont souligné le manque de bénévoles aussi bien dans l’église que dans les municipalités,D’autres élus ont pris la parole avec bienveillance,et la soirée s’est poursuivie autour d’un abondant buffet préparé par Tardivon Traiteur de Villiers arrosé du vin du haut Poitou de Michael Baudon de Marigny dans la joie et la bonne humeur bien sur !