Et guérir de tendresse

Et guérir de tendresse.

On vit de plus en plus vieux et, malheureusement, les maladies liées au grand âge sont en constante expansion.
Parkinson, Alzheimer, maladies de la dégénérescence neuronale, isolent progressivement les personnes atteintes de leur entourage.
Des méthodes de soins, basées sur l’empathie, permettent de garder le contact avec les personnes âgées. Basées sur quatre « piliers », à savoir le regard, la parole, le toucher et la verticalité, ces méthodes rappellent à l’entourage que les personnes âgées sont avant tout des personnes, qui ont besoin de regard, d’attention, de contact, et de marcher, pour se sentir vivantes, même si leur cerveau fonctionne moins bien.
Un patient soutenu, à qui l’on parle, que l’on regarde, que l’on touche, que l’on fait marcher, reprend goût à la vie, et ses fonctions vitales s’améliorent.
Les scientifiques qui s’intéressent aux résultats de ces méthodes non médicamenteuses confirment les résultats positifs sur la vie des patients : la tendresse a bien un pouvoir guérisseur.
– – –
« Si tu veux trouver Dieu, cherche-le là où Il se cache : dans les plus pauvres, les malades, les affamés, les prisonniers ».
(Tweet du pape François le 13 novembre)