Paroisse Saint-Sauveur en Civraisien

Vous demandez :

Méditation proposée par P. Michel Moussiessi, 

pour la fête du Christ Roi de l’univers

Mes Frères et Sœurs en Christ.

Par ce 34è Dimanche Ordinaire, nous arrivons à la fin de l’année liturgique, en fêtant « Le Christ, Roi de l’univers ». Nous retrouvons ainsi, un des titres que le Nouveau Testament donne à Jésus. Jésus est notre Roi. Pour recevoir l’esprit du mystère de Jésus-Christ que nous célébrons dans cette fête, nous faisons recours aux saintes écritures.

L’Ancien Testament montre que le peuple juif a connu de nombreux rois avant Jésus. David est l’un des plus connus. Jésus se situe dans sa lignée, comme dit saint Matthieu au début de son évangile (Matthieu 1, 1 et ss). C’est dire qu’il en perpétue l’héritage et la mission. Dans l’Israël ancien, en effet, le Roi est avant tout l’Élu de Dieu. Son pouvoir ne vient pas de lui-même et il ne doit pas l’exercer pour son bénéfice individuel. Le psaume 71 (72) le décrit avec poésie comme celui qui est au service des autres : « Qu’il gouverne ton peuple avec justice, qu’il fasse droit aux malheureux… Il délivrera le pauvre qui appelle et le malheureux sans recours. Il aura souci du faible et du pauvre, du pauvre dont il sauve la vie. » (versets 4-5 et 12-13).

Jésus a véritablement assumé cette fonction royale car il est L’Élu et le consacré de Dieu pour son peuple, par sa mort et sa résurrection. Sans vivre dans un palais, sans disposer de trône terrestre ou d’une armée, il s’est comporté comme le vrai berger : Il a fait droit aux malheureux et aux pauvres en partageant leur sort, en vivant une totale solidarité avec les petits et les gens sans défense. Nous trouvons là un des aspects essentiels de l’Évangile et du message chrétien.

Notons aussi que dans l’Évangile proposé pour cette fête (Mt 25, 31-45), le « Roi » exerce le jugement de toutes les nations et non d’une seule. Les critères qu’il évoque sont des critères universels. Ils sont d’ordre corporel, social et même politique. Il est en rapport avec tous les humains, dans les dimensions qui sont communes à tous, sans indications d’appartenance à une nation, une religion, un âge, un sexe. Sans discrimination en quelque sorte.

Nous voyons bien que les situations humaines évoquées dans cet Évangile sont des situations négatives : la faim, la soif, l’exil, le dénuement, la maladie, la prison. Des situations propices à la désespérance toujours présentes même dans nos sociétés modernes et plus encore dans le reste du monde. Des situations où chacun peut se laisser aller au découragement. Mais, il est aussi possible de donner le meilleur de lui-même, de se jeter à l’eau pour sauver celui qui se noie, redécouvrir la solidarité, réapprendre la compassion et la tolérance. En d’autres termes, il est possible de s’engager dans l’espérance d’une situation nouvelle et meilleure.
Dans l’Évangile, le Roi s’exprime au passé : « J’avais faim, j’avais soif… » Et les gens aussi lui répliquent au passé : « Quand t’avons-nous vu ? » Et le Roi révèle la vérité : « Tout ce que vous avez fait à l’un de ces petits, c’est à moi que vous l’avez fait ». La reconnaissance du Christ, la fidélité à sa parole se trouvent dans le bien à faire à tout être humain.

Voilà le chemin que le Seigneur indique à son Eglise et à chacun de nous, ses disciples. Il s’agit de reconnaitre le dans nos frères et de l’honorer à travers eux. A tous les niveaux de la vie chrétienne nous recevons là une invitation du Seigneur, Roi de l’univers, à ouvrir nos portes pour qu’il rentre dans nos vies par nos moments de rencontre, d’amitié, de solidarité et d’entraide concrètes.
Chaque fois que nous le ferons, nous entendrons alors le Roi nous dire : « Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde » (Mt 25, 34).
L’année liturgique s’achève dans une ambiance de crise sanitaire très grave. Nos communautés et notre paroisse subissent les impacts de cette crise en lien avec l’ensemble de la société, mais nous espérons toujours que Dieu fasse grâce pour que des jours meilleurs arrivent. En évoquant la crise sanitaire et les chamboulements qu’elle provoque, nous avons une pensée pour nos frères et sœurs qui n’ont pu recevoir « La Première des Communions » en cette fête, alors qu’ils s’étaient préparés à cela. Nous les invitons à ne pas se décourager et à persévérer. Avec leurs catéchistes et leurs familles, nous les voulons les rassurer que ce moment viendra.

Une année qui s’achève annonce une autre qui arrive. Ainsi, nous entrerons dans une nouvelle année dès dimanche prochain par le Temps de l’Avent qui nous dit l’Espérance de Noël. Gardons donc fidèlement notre foi et notre espérance dans le Christ notre Roi. Qu’il nous tienne unis les uns et les autres dans la communion de son amour.

Bonne fête du Christ Roi de l’univers à toutes et à tous.

Père Michel MOUSSIESSI

Prendre notre part aux épreuves du pays

par + Pascal Wintzer, Archevêque de Poitiers

à retrouver sur le site diocésain

CONFINEMENT, acte 2 automne 2020

Décision du Conseil d’État : les évêques partagent la tristesse des fidèles

à retrouver sur le site de la Conférence des Évêques de France

Chroniques de la vie paroissiale    LIRE

Le journal paroissial   »Au Cœur de la Vie »   , trimestriel –  

Parution du n°45  le 7 décembre 2020

Pour  lire le n°44  : cliquez sur le bandeau :

 

Prochaine édition (n°45) : 7 décembre 2020

Au_coeur_de_la_vie

 Et si nous partagions ?

Vous avez envie de partager ce que vous avez dans le cœur, une prière, une méditation, quelque chose que vous avez écrit,dessiné, photographié.

Cette rubrique est là pour ça, elle vous est ouverte.

Envoyez vos textes, dessins, photos  à stsauveur@poitiers-catholique.fr

Retrouver toutes les contributions  ICI

Secrétariat paroissial

Sophie Roy, coordinatrice paroissiale

5 rue de l’Abbé Gauffreteau

86160 Gençay

Tél : 05 49 59 31 12

ou    06 85 62 69 62

stsauveur@poitiers-catholique.fr

Envoyer un message

Curé

P. Michel MOUSSIESSI

5 rue de l’abbé Gauffreteau

86160 Gençay

Tél :  06 31 85 86 26

moussiessi_michel@yahoo.fr

Envoyer un message

Retrouver… Découvrir…