Édito de Jean DUBOIS, diacre

Les assemblées de prière : faire Église le dimanche.

Dans les Actes des Apôtres, dès les premiers temps de l’Église, les chrétiens ont pris l’habitude de se rassembler le dimanche pour faire mémoire de la résurrection.

Le mot « Église » voulant dire « Assemblée », c’est tout à fait logique que les chrétiens se rassemblent le dimanche faisant ainsi Église ensemble.

Au cours de ce rassemblement de la communauté, les chrétiens célèbrent la mémoire du dernier repas de Jésus, l’eucharistie.

Lors de ce rassemblement du dimanche nous sommes en communion avec Jésus de trois manières :

  • Communion au Christ dans l’assemblée des fidèles réunis : « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux » (Matthieu 18, 20)
  • Communion au Christ dans la lecture et le partage de la Parole de Dieu avec les textes du jour ainsi que nous le disons après la proclamation de l’Évangile : « Acclamons la Parle de Dieu, Louange à toi Seigneur Jésus. »
  • Communion au Christ dans le pain consacré et partagé : « Recevez le Corps du Christ ».

Bien sûr l’idéal est d’être en communion avec le Christ de ces trois façons en même temps. C’est ce que nous chrétiens vivons en participant à la messe du dimanche.

Nous avons bien vu pendant le temps de confinement combien la messe et ce rassemblement nous manquaient.

Mais concrètement nous n’aurons plus la messe dans notre communauté chaque dimanche. Aujourd’hui pour les 16 communautés locales de notre paroisse il n’y a plus, au mieux, que 5 messes. Est-ce que les 11 autres communautés locales sont privées de la communion au Christ ? Est-ce que l’Église s’est effacée ?

  • Oui si nous ne faisons rien pour nous rassembler.
  • Non si nous nous retrouvons en assemblée de prière autour des membres de la communauté et en partageant la Parole de Dieu. Car notre rassemblement est la marque de la vie de l’Eglise là où nous sommes et nous sommes alors en communion avec le Christ.

Alors aller là où la messe est célébrée ou se rassembler sur place pour faire vivre l’Église ? Les deux sont à honorer. A nous de trouver les alternances nécessaires.

La question n’est pas d’avoir la communion mais d’être en communion avec le Christ.

Préparer, vivre, animer des assemblées de prière le dimanche dans chaque communauté locale est d’une grande importance.

A nous d’en inventer des formes vivantes et nourrissantes, avec de la convivialité, des rythmes, des horaires adaptés. Déjà certaines communautés locales ont su faire des propositions.

Pourquoi ne pas nous aider les uns les autres pour réussir cette belle mission et être l’Église du Christ rassemblée, témoignant de sa foi ?

Comme dans l’évangile de ce jour, soyons, assurés que même la plus petite graine de moutarde peut donner de grandes choses. Soyons levain dans la pâte.

Christ ressuscité est vivant. Soyons des vivants avec lui.