Pour ceux qui aiment lire

Par le Père Jérôme de la ROULIÈRE – curé de la paroisse Saint Jean Paul II en Bocage –

Un livre à lire en ce temps de confinement

La tombe du pécheur , John O Neil
Artege 2020, 219p., 12€

Ce livre, construit comme une enquête, montre l’histoire d’un demi siècle de recherche pour trouver le tombeau de Pierre sous la basilique romaine qui porte son nom. Lors de travaux en 1939, une équipe trouve une tombe des débuts de l’ère chrétienne. On croyait cette tombe perdue et le pape Pie XII monte une équipe d’archéologues pour trouver des signes visibles de la tradition du tombeau du premier des apôtres. Le récit intéressera surtout pour la galerie de portraits : un magnat texan du pétrole, une femme opiniâtre et géniale, un monsignore obtus qui empêche la publication des travaux. L’intelligence des laïcs s’oppose.
Accessible à tous, ce livre montre que l’histoire peut s’écrire de plusieurs manières malgré l’évidence des découvertes. Les évidences archéologiques son rares et le travail demande de la patience et surtout une curiosité respectueuse sans a priori. Le lecteur sera intéressé par la description précise des tombes romaines et par l’explication des graffitis de l’antiquité. Un cahier iconographique et une chronologie terminent cette enquête.

Le café du padre, Jean-Yves DUCOURNEAU.
Ed Salvator 2020, 223 pages, 19 €.
Un aumônier militaire qui a un don de plume écrit un livre, bilan d’une pastorale particulière ; celle de la pastorale au sein de nos armées. La première partie insiste sur l’accueil, une école de vie. Pour lui, il s’agit surtout de l’accueil en tête à tête autour d’un café ou lors de manœuvres. L’aumônier militaire vit aussi cette rencontre lors d’une sépulture. Le récit d’une rencontre éprouvante avec un jeune formateur à propos de son couple, page 63/69, montre l’Esprit Saint à l’œuvre. La première partie ce termine sur la méditation : l’eucharistie lieu de communion.
La deuxième partie rassemble une dizaine d’éditoriaux  sur des sujets d’actualité. Ceux du carême sur Verdun et sur la paix montrent une belle intériorité.
Servir sous les drapeaux peut aussi combler des prêtres.

 

 

De silence et de lumière, Sœur Marie Paul.
Ed Parole et Silence, 2020, 136 pages, 15 €
Comment une jeune Egyptienne de parents Libanais peut-elle trouver sa place à Jérusalem et écrire des icônes à succès ? Ce livre retrace la vie de cette femme née en 1930 et installée depuis 1955 au couvent  des Bénédictines sur le mont des oliviers. A travers sa vie de famille et sa soif de prière et d’affection du Père, elle raconte son chemin entre deux mondes Orient et Occident. Le lecteur retrouvera un orient d’avant la révolution de Nasser et la guerre des 6 jours avec un fort dialogue inter religieux. Un cahier central d’une cinquantaine de photos donne des visages à cette histoire. La partie   ̏iconographeʺ retrace cette créativité. De l’icône de l’église de Kansas city (2,5m de haut) aux icônes familiales, Sr Marie Paul avec les autres sœurs du monastère a écrit plus de 500 thèmes. La sainte famille, page 108, ou le bon pasteur, page 122, offrent un nouveau visage avec sa méditation.
Les deux auteurs aident à trouver une personne à travers ce destin unique de la création de l’icône de la sainte famille, une icône à la diffusion mondiale. Les pèlerins de la Terre Sainte ou les propriétaires d’icônes sortirons ressourcés de cette lecture.

 

La conversion, style du chrétien, Christian ERNST.
Mediaspaul, 2019, 218 pages, 19 €
La théologie peut grandir par les sciences et technologies de l’information. Ce laïc, membre de CVX, se lance dance une anthropologie de la communication avec un horizon pastoral. Le lecteur découvre l’altérité et la liberté intérieure, la communication via son intention et sa prévisibilité. Si certains chapitres semblent techniques et loin de la vie paroissiale, ̏Écouterʺ avec Jésus ou   ̏les silencesʺ  renouvellent notre conversation. La partie témoignage annonce les défis d’aujourd’hui.

L’auteur cite Benoît XVI   ̏l’homme contemporain est souvent bombardé de réponses à des questions qu’il ne s’est jamais posées et soumis à des besoins qu’il n’aurait pas ressentisʺ
Instructif et premier pas pour la nouvelle évangélisation ?