Ses amis s’étaient endormis….

jesus-apparait-marie-~-1776912

CHEMIN DE CROIX

Ses amis s’étaient endormis,
A un jet de pierre d’eux
Jésus priait…
Pour peu que cela se fasse sans bruit,
On viendrait l’arrêter,
Sans qu’aucun n’ouvre les yeux.

On l’a vendu pour trente sous,
Il avance et s’effondre
On le remet debout
On l’insulte, on le frappe…Il retombe.
Les soldats lui crachent au Visage
Et pour autant qu’ils se moquent….
Pour cela….se mettent à genoux.

Les grands prêtres enragent
De voir ce Dieu en loques
Rester grand malgré tout,
Ils en échafaudent des mensonges, les sages,
Se perdent en témoignages flous.
C’est eux qui ont de l’âge
Et Lui ….qui a réponse à tout.
Foules sans courage
Puisse Pilate le condamner pour vous
Qu’il se souille à votre place
Vous n’en demandez à la fin pas davantage.
Mais ce minable monarque tremble de partout
Sitôt qu’il voit LE Véritable Roi de Face.

On dresse alors au Calvaire,
La croix que l’on voulait insulte….
Elle « signera » toutes prières
Et ralliera les justes.
A chacun des coups que l’on martèle
Entre le bois et les clous,
Lentement La Chair s’écartèle.
On voulait Le prendre, quand Il se donnait à nous….

Dans un immense cri s’achèvera son râle
La furie des hommes vient d’endeuiller le monde
La nuit soudain s’abat sur l’ouvrage du mal
La terre entière est une gigantesque tombe.

Et puis voilà….que la nuit
Et son ombre de mort abandonnent devant Lui.
Sur Son visage refleurissent
Les épines qui l’avaient meurtri.
Voilà que la résurrection s’esquisse….
Dans l’aube et ses pastels
Marie tu es plus belle encore
Partout s’annonce la Nouvelle :
PAQUES PROMISE DES CETTE AURORE.

T. C.