Bienvenue

A la une

Édito de la semaine

Commentaire de l’Evangile du Jour (28 Février 2021 – 2ème dimanche de Carême) de l’Abbé Thierry Delumeau :

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! » (Mc 9,7). Comme au moment du baptême de Jésus dans le Jourdain, la voix du Père se fit entendre lors de la Transfiguration de Jésus. Le Père authentifie son Fils : il est le Fils bien aimé et il invite tous les hommes à l’écouter. Le Fils est la Parole du Père. Le Père parle par son Fils. Celui-ci révèle le visage du Père. Ainsi, le Père envoie son Fils pour que tous l’écoutent ; il est la Révélation divine. En dernier lieu,  comme le dira la lettre aux hébreux (cf. He 1,1-2), Dieu a parlé par son Fils, après avoir parlé à bien des reprises et de bien des manières par les prophètes. Il y a, de fait, sur la montagne avec Jésus et les trois apôtres que sont Pierre, Jacques et Jean, deux grands personnages de l’Ancien Testament, de la première Alliance : Moïse et Elie. Ils sont grands. Moïse est le grand législateur, en tant que celui qui reçoit de Dieu les dix commandements. Il est celui qui, au préalable, par la main puissante de Dieu, fit sortir le peuple élu de l’Egypte, le délivrant de l’esclavage durant plusieurs décennies de la main des égyptiens. Elie est par excellence le grand prophète, celui qui défendit le culte au Dieu unique, celui qui ne cessa de prêcher le Seigneur et celui qui pourfendit le culte des idoles, notamment celui du Baal et ses 450 prophètes sur le mont Carmel (Cf 1R 18,19-40). Il est également avec Hénok (Cf Gn 5,24 ; He 11,5), celui qui fut emporté au ciel sans connaître la mort. L’esprit d’Elie n’est donc pas mort. Certains pensent que Jésus est Elie : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. » (Mt 16,13-14). Ainsi, la Transfiguration de Jésus se fait en présence de ces deux grands personnages du premier Testament, comme pour authentifier devant les trois apôtres que c’est bien lui, Jésus, qui est le Messie. Il est bien celui dont ne cessent de parler les Ecritures, celui qui les accomplit. De plus, tout cela est confirmé par la voix du Père. C’est, en quelque sorte, un avant-goût du ciel, avant de connaître les épreuves de la Passion et de la Crucifixion du Christ, notamment de la terrible agonie, dont les trois apôtres vont être personnellement témoins. Quel contraste ! Le souvenir de la vision de la Transfiguration ne fut pas de trop pour tenir et ne pas faire chavirer leur foi rudement mise à l’épreuve par l’épisode de l’agonie du Christ au jardin des Oliviers. La Transfiguration de Jésus a donc été un rayon de soleil, de lumière devant une destinée tragique avant de connaître la Résurrection. Aussi, elle donna un signe avant-coureur de la lumière et de la victoire du Christ sur la mort. Elle nous est donnée comme un soutien de notre foi pour les témoins du Christ dans un monde qui s’oppose à Lui. Elle est le signe de l’espérance, devant laquelle les désespoirs de ce monde ne pourront faire sombrer l’homme de foi. Enfin, elle est un signe de l’accomplissement des promesses du Christ : la mort n’aura pas le dernier mot, mais bien la vie éternelle. Elle est fruit de l’amour miséricordieux de Dieu. Ainsi, l’amour, la charité du Christ vainc toute haine, conséquence du péché des hommes.

Avec la Vierge Marie et les saints de tous les temps, accueillons dans la foi cette lumière de la Transfiguration pour qu’elle soutienne notre espérance et nous donne part à la charité du Christ.

  Curé

P. Thierry Delumeau

9 rue de la Calabre 79400 Saint-Maixent l’école

Tél : 05 49 05 52 21

Port : 06 19 16 70 73

Courriel

  Secrétariat paroissial

9 rue de la Calabre 79400 Saint-Maixent l’école

Tél : 05 49 05 52 21

Courriel

  Permanences d’accueil

9 rue de la Calabre 79400 Saint-Maixent l’école

Tous les jours sauf dimanches et jours fériés de 10h à 12h.