Bienvenue

A la une

Édito de la semaine

Commentaire de l’Evangile du Jour (23 Janvier 2022 3ème dimanche du Temps Ordinaire) de l’Abbé Thierry Delumeau :

« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre. » (Lc 4,21). A Nazareth, tout le monde pense connaître Jésus. Il y a vécu 30 ans. Comment ne le connaitrions-nous pas, semble penser tout un chacun ? Or, la renommée élogieuse, qu’il laisse partout où il passe, est telle que tous ont entendu parler de lui, de ses enseignements avec autorité, qui diffèrent beaucoup de ceux des scribes et pharisiens, des miracles de guérisons ou d’expulsions de démons. Ils ont tous le regard rivé sur lui, d’autant plus qu’il lit, ce jour-là, la Sainte Ecriture dans la synagogue, et notamment le passage du prophète Isaïe, lequel passage le concerne avec une certaine évidence : « Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue… » (Lc 4,18). La rumeur ne dit-elle pas qu’il annonce la Bonne Nouvelle aux pauvres, qui viennent l’écouter, qu’il guérit les aveugles… ? Tout le monde l’observe et voilà qu’il leur annonce clairement que les temps annoncés par les prophètes s’accomplissent maintenant : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre. » (Lc 4,21). Autrement dit, l’ère du Messie est là. Il dit à demi voilé que c’est bien lui le Messie, puisqu’il accomplit ce que disent les prophètes. On pourrait même dire que ce sont les actes et paroles qu’il pose et dit qui annoncent qu’il est le Messie. Il ne vient pas dire : je suis le Messie. Non, il dit : aujourd’hui s’accomplit l’Ecriture. Il ne se rend donc pas témoignage à lui-même, ce qui le rendrait nul comme Jésus le dira lui-même (Cf. Jn 5,31), mais ce sont les oeuvres accomplies qui témoignent pour lui. Or, nous verrons dimanche prochain que cela ne suffira pas, puisque tout le monde pense le connaître. A présent, penchons-nous, en ce dimanche de la Parole de Dieu,  institué par le pape François, sur l’importance et la force de la Parole de Dieu. Elle a un statut bien différent de n’importe quelle parole, y compris de celle des plus grands saints. Dieu parle à l’homme par sa Parole. C’est le moyen privilégié que Dieu use pour faire connaître la révélation des mystères et ce qu’il nous demande de vivre pour accomplir sa volonté. La Parole de Dieu structure notre foi et nous fait entrer dans l’intimité de son amour. Elle parle à notre coeur, et vient le toucher en profondeur au point qu’elle donne sens à notre vie et peut la transformer radicalement. Il n’y a rien qui peut la remplacer pour donner la connaissance de Dieu et de sa volonté. D’ailleurs, il est impossible de bien connaître en profondeur quelqu’un sans l’avoir entendu parler ou bien lu ce qu’il a écrit. Dieu ne peut être connu réellement, autant que les limites de l’imperfection humaines le permettent, sans la Parole de Dieu. Elle est non seulement le contenu de ce qu’elle dit de lui, mais surtout le langage de la connaissance intérieure que Dieu donne de lui-même. C’est comme un raisonnement de son coeur à l’intérieur de notre coeur. Autrement dit, la Parole de Dieu dépasse et de loin la simple matérialité du contenu littéraire, ce que donne tout livre à son lecteur, car elle donne aussi cette connaissance mystérieuse et indicible de Dieu à qui fréquente la Sainte Ecriture. C’est dans l’oraison, la lectio divina (la lecture divine) que le fidèle découvre la saveur de l’intimité de Dieu comme si le fidèle recevait les plus secrètes confidences de son Dieu dans son coeur.

La Vierge Marie n’a cessé d’en faire l’expérience, non seulement dans les paroles et les faits et gestes de son Fils bien-aimé, mais également dans la connaissance de cette parole qu’elle a fréquentée depuis sa plus tendre enfance, de telle sorte que le jour de l’Annonciation son coeur a pu accueillir dans son sein celui qui s’était révélé à son âme dans la fréquentation assidue de la Sainte Ecriture. Demandons-lui de nous donner cette assiduité et cette fidélité à chercher notre Dieu, là où il se révèle pleinement dans sa parole.

  Curé

P. Thierry Delumeau

9 rue de la Calabre 79400 Saint-Maixent l’école

Tél : 05 49 05 52 21

Port : 06 19 16 70 73

Courriel

  Secrétariat paroissial

9 rue de la Calabre 79400 Saint-Maixent l’école

Tél : 05 49 05 52 21

Courriel

  Permanences d’accueil

9 rue de la Calabre 79400 Saint-Maixent l’école

Tous les jours sauf dimanches et jours fériés de 10h à 12h.