Message du pape le 7 mars: où sont nos priorités?

Nous voulions vous partager le lien vers l’homélie donnée par le Saint Père pendant le confinement, le 27 mars dernier. Même si le confinement est derrière nous, ce texte (Mc 4 : 35 et s. : la tempête apaisée) nous semble toujours d’actualité aujourd’hui.

Jean-Marie et Marylène Passebon

Le Saint Père nous adresse un message à chacun d’entre nous ; où avons-nous mis nos priorités dans nos vies ?.
Il nous redit que Jésus nous aime plus que tout et que son souhait est de nous sauver de nos tempêtes, pour cela il nous invite à nous tourner toujours davantage vers lui.

Ayons la foi, gardons l’espérance et aimons nous les uns les autres.

« Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? ». Seigneur, ce soir, ta Parole nous touche et nous concerne tous. Dans notre monde, que tu aimes plus que nous, nous sommes allés de l’avant à toute vitesse, en nous sentant forts et capables dans tous les domaines. Avides de gains, nous nous sommes laissé absorber par les choses et étourdir par la hâte. Nous ne nous sommes pas arrêtés face à tes rappels, nous ne nous sommes pas réveillés face à des guerres et à des injustices planétaires, nous n’avons pas écouté le cri des pauvres et de notre planète gravement malade. Nous avons continué notre route, imperturbables, en pensant rester toujours sains dans un monde malade. Maintenant, alors que nous sommes dans une mer agitée, nous t’implorons : “Réveille-toi Seigneur !”.

« Revenez à moi de tout votre coeur » (Jl 2, 12). Tu nous invites à saisir ce temps d’épreuve comme un temps de choix. Ce n’est pas le temps de ton jugement, mais celui de notre jugement : le temps de choisir ce qui importe et ce qui passe, de séparer ce qui est nécessaire de ce qui ne l’est pas. C’est le temps de réorienter la route de la vie vers toi, Seigneur, et vers les autres. Et nous pouvons voir de nombreux compagnons de voyage exemplaires qui, dans cette peur, ont réagi en donnant leur vie. C’est la force agissante de l’Esprit déversée et transformée en courageux et généreux dévouements. C’est la vie de l’Esprit capable de racheter, de valoriser et de montrer comment nos vies sont tissées et soutenues par des personnes ordinaires, souvent oubliées, qui ne font pas la une des journaux et des revues ni n’apparaissent dans les grands défilés du dernier show mais qui, sans aucun doute, sont en train d’écrire aujourd’hui les évènements décisifs de notre histoire (…) »

Pour lire l’homélie en entier, cliquer ici