Partage d’espérance en ce temps de confinement

“De la croix du Christ jaillit l’espérance !”

Faite de carton et de coupures de magasines, cette croix raconte le lien entre le ciel et la terre. La base en est noire puis verte de prairies. En montant nous avons de l’eau, cette eau qui nous fait vivre, puis cet or et cette flamme qui nous brule d’amour et ces arbres, ces fleurs qui montent vers le bleu du ciel. Le Christ est ainsi figuré qui nous montre le chemin vers son père.

Le Christ traverse nos ténèbres pour nous mener vers le Père. Il est notre lumière.

Notre jardin de Pâques : colombe de la paix et fleurs de printemps: tulipes, muguets
Geneviève et Joseph

Avec Toi Seigneur la vie gagne toujours
Pour toutes les personnes isolées, souffrantes qui manquent d’affection et de visites.
Seigneur apporte leur Ton soutien et donne leur Ta lumière signe d’espérance.
Martine

“Nous ne marchons pas à la suite du Sauveur en portant sa croix, mais nous suivons le Christ qui porte la nôtre.” Voilà pourquoi la vérité sur la Croix peut être qualifiée de “Bonne Nouvelle”…
Alors n’ayons pas peur !
Texte de Cyprian Norwid, poète polonais, repris par le pape Jean-Paul II
Daniel

En ces temps de confinement, ces photos et textes ont été envoyés, comme autant de signes de partage en union de prière.

Pour envoyer d’autres textes ou photos, cliquer ici

Photos et textes de Marie, Anne-Marie, Dominique, Marie, Martine, Brigitte, Joseph, Geneviève, Françoise, Daniel, Gérard B

Qu’il me suive

En randonnée, quand le chemin devient difficile, quand l’horizon effraie, quand le vertige, d’un coup, nous saisit et nous paralyse, la peur et l’effroi bloquent tout. Impossible de s’asseoir, impossible d’avancer, de reculer. Tout est impossible. Tout s’arrête : raison, muscles, parole.
Alors, un compagnon se place devant nous, doucement, tranquillement, sans brusquerie. Avec beaucoup de douceur, il se place devant et nous propose de s’attacher à lui. Il devient, désormais, notre seul horizon.
Tout doucement, nous mettons nos pas dans les siens, tout près, très lentement, accordant nos rythmes, notre souffle. L’impossible se brise, la route s’ouvre à nouveau sous nos pas.
Mais il a fallu un acte de confiance déraisonnable, un dernier sursaut, un acte de foi.
Il est des temps en nos vies où la vue se brouille, où la routine, la peur ou le chagrin nous paralysent.
« Choisis donc la vie », murmure, supplie ce Dieu ému de la fragile beauté de l’homme.
« Choisis la vie et suis-moi, jusqu’à la Résurrection ! »
Texte publié par les éditions du Signe dans un livret chemins de Pâques – passeurs de vie en 2002
Françoise

La Nouvelle Guerre !…

Nous tous, peuples de la planète terre ,
une fois de plus sommes en guerre,
pas contre un état ou un pays
mais contre un virus pire ennemi.

Serait-il vraiment invincible
tellement il est invisible,
pourtant il crache son venin
dans le monde chaque matin.

Inutile de déployer la grande armée
les chars et les canons
les drones et les avions
il n’y a aucune cible à viser.

Pasteur – Pierre et Marie Curie
depuis longtemps sont partis,
n’ont-ils pas laissé archives ou écrits
pour leurs successeurs bien démunis.

C’est PÂQUES ; un espoir est né
le CHRIST est là, il est ressuscité,
il va pouvoir nous aider,
n’ayons pas peur de le solliciter.

Cette guerre a cependant provoqué
un grand élan de solidarité
où les écrits, poèmes et chants
envahissent nos écrans.

Si nous restons fidèles, unis et solidaires
en respectant les gestes barrières
vite, nous retrouverons cette liberté chérie
avec le souvenir des victimes de cette pandémie.

Gérard
Avril 2020