Paroisse Saint-Damien en Châtelleraudais

AVIS

Copie non conforme à l’original !

Plusieurs personnes sont étonnées de la présence d’un homme se présentant comme prêtre au « Prieuré ND de Lourdes » sur la commune de St Rémy sur Creuse. Bien sûr, se prétendant prêtre il propose tous les services liés à la fonction sacerdotale : baptême, mariage, sépulture, messe, confession, exorcisme… Pour répondre aux questions suscitées par sa présence, je joins à cette édition la lettre des prêtres catholiques (les vrais !)qui sont les pasteurs authentiques de cette commune et des environnantes.
J’insiste sur le fait que cet homme n’est absolument pas reconnu ni par l’Eglise Catholique Romaine, ni par l’Eglise Orthodoxe officielle. Par le fait même qu’il ne soit pas en communion avec l’une des ces Eglises aucun de ses actes n’est valide et reconnu. Il faut donc faire très attention à ce qu’il peut proposer car dans l’avenir cela peut poser des difficultés aux personnes qui se présenteront pour un acte dans l’Eglise Catholique. Il en va du Salut ! En ce domaine les plus à plaindre sont celui qui trompe et ceux qui ne veulent pas reconnaître leurs erreurs. La légitimité d’un prêtre n’est aucunlement liée à ceux qui peuvent l’entourer ou le soutenir. Un prêtre n’est prêtre que parce qu’il est configuré au Christ-Tête par la validité et la licéité de son ordination conférée par un évêque dont la succession apostolique est certifiée.
En un mot préférez l’original à la copie !

abbé Stéphane BOUTET

PS : Cet homme se fait nommer « Père » Louis. Bien sûr, n’oubliez pas de mettre des guillemets à « Père »

En lien, la lettre des prêtres in solidum de la paroisse desservant St Rémy Sur Creuse

.

message de votre curé du samedi 21 mars 2020

+ samedi 21 mars 2020
Bien chers paroissiens,
Comment allez-vous ?
N’hésitez pas à me donner de vos nouvelles, j’en serai très heureux.
Peut-être avez-vous des idées pour vivre ce temps de confinement ou
des témoignages à me donner ? Merci d’utiliser mon adresse personnelle et
pas celle du secrétariat de la paroisse. Voici mon adresse :
abbestephaneboutet@gmail.com
ou
05.49.86.40.71
Je sais qu’un certain nombre d’entre vous vivent les journées rythmées par des rendez-vous
spirituels, des lectures ou des occupations physiques. C’est aussi l’occasion de passer les coups de fil
qui auraient dû être faits depuis bien longtemps… (ne me regardez pas svp…) ou de mettre à jour le
courrier.Pour beaucoup, nous avons la chance d’avoir les moyens modernes de communication pour
que nos journées ne se passent pas dans l’isolement total et encore moins dans la solitude. Portons
dans notre prière ceux pour qui l’isolement accentue leur solitude. D’autres en font peut-être
l’expérience douloureuse. Nous ne sommes pas habitués à cela et nous n’aimons pas de manière
générale vivre seul quand nous ne le choisissons pas. La solitude non choisie est une souffrance qu’il
nous faut combattre. Soyons les témoins de Celui qui habite le coeur de tout homme par nos
attentions et nos prières.
Comme je vous l’ai dit dans mon précédent courrier, je célèbre la messe tous les matins à
8h30, précédée par la prière à l’Esprit-Saint et conclue par les prières à St Roch et à St Damien. Le
dimanche, je la célèbre à 11h. Avant chaque messe, je sonne les cloches car notre vie de prière ne
s’est pas arrêtée… bien au contraire ! Hier vendredi, j’ai sonné à l’heure du chemin de croix et à
l’heure de l’adoration. Les deux se sont bien passés à l’église de Dangé.
Au moment de donner la bénédiction du saint sacrement, je suis sorti sur le parvis de l’église
avec le Saint Sacrement et du haut des marches, j’ai béni notre paroisse et tous ses paroissiens, ceux
qui ont l’habitude de passer la porte de l’église, ceux qui ne la passeront que lorsqu’ils seront portés
par d’autres et ceux qui ne la passeront jamais parce qu’ils n’ont pas encore rencontré le Christ ou
qu’ils le refusent. C’est pour tous ceux là, que le Christ est venu offrir sa vie… pour chacun d’entre
nous. Chaque vendredi, je ferai de même jusqu’à la fin de la pandémie.
Je vous propose de me confier toutes vos intentions de prières que je déposerai sur l’autel à
chaque célébration de la messe. A la fin de celle-ci, elles seront déposées dans le tabernacle au plus
près de Jésus. Ne craignez pas d’être précis dans vos formulations de prières.
Je célèbre à l’autel majeur et à chaque fois que je me retourne pour les invitations à l’oraison
ou pour la bénédiction finale, j’ai le sentiment de tous vous voir… ce n’est pas une formule de
convenance que j’écris mais c’est bien réel.
En pièce jointe, vous trouverez une initiative spirituelle proposée par les évêques de France à
laquelle tous les baptisés et les personnes de bonne volonté sont invités à prendre part. Mercredi
prochain 25 mars, fête de l’Annonciation du Seigneur à 19h30 toutes les cloches des églises, là où
ce sera possible, sonneront pendant 10mn. A ce moment là, chacun sera invité à lire le passage de
l’Evangile qui évoque la venue de Jésus parmi nous (Luc 1,26-38) et à poser une bougie sur les
fenêtres de sa maison. Je vous joins le passage d’Evangile au cas où vous auriez du mal à le trouver
dans votre bible.
Est-ce que quelqu’un sur chacune des communes pourra faire sonner les cloches de 19h30 à
19 h 40 ? N’hésitez pas à me dire qui ira accomplir cette mission. Pour qu’en plus de « l’attestation
de déplacement dérogatoire », que chacun doit remplir pour chaque déplacement, je lui fournisse
une attestation de mission.
La situation actuelle risque de mettre en grande difficulté humaine et économique notre
pays, les entreprises, les commerçants, les artisans… tout le monde du travail et aussi certains
milieux associatifs… et notre Eglise. Financièrement, plus aucune quête… merci à ceux qui le peuvent
de télécharger l’application quête sur leur Smartphone. L’application est sécurisée, ne craignez pas
d’y enregistrer votre carte bancaire et surtout, surtout pensez à bien choisir la destination de votre
don en indiquant la bonne commune qui est sur le territoire de votre paroisse (Paroisse St Damien
pour mémoire).
D’ici la fin de semaine, je vous ferai parvenir une autre lettre abordant la question du
sacrement de la réconciliation, si nécessaire à notre vie spirituelle.
Que la sainte Famille vous protège tous et vous soutienne ainsi que tout le corps médical.
Abbé Stéphane BOUTET
Votre curé
PS : Pour prendre contact avec moi utiliser uniquement, s’il vous plaît, cette adresse mail :
abbestephaneboutet@gmail.com
Pièces jointes : Lettre des évêques / Passage d’Evangile Luc 1,26-38 / proposition de « Magnificat »/
petite vidéo

message de votre curé du mardi 19 mars 2020

 

Bonjour à tous,
Le mois de mars est traditionnellement le mois de saint Joseph. Nous le fêtons plus particulièrement le 19 de ce mois comme l’époux de la Vierge Marie.
N’oubliez pas de le prier ce jour. Son intercession est puissante auprès de son divin Fils Jésus.
Merci Joseph de protéger nos familles de toutes les épidémies de notre temps, faites-les grandir dans l’écoute de l’Evangile. Soutenez tout le corps médical, les malades et accompagnez les mourants auprès de Celui que vous avez accueilli comme le Sauveur dans le sein de la Vierge Marie.
Ci-dessous un lien où vous trouverez de nombreuses prières à saint Joseph pour diverses circonstances.

message de votre curé du mardi 17 mars 2020

+ Mardi 17 mars 2020

Bien chers paroissiens,

Après le discours de Monsieur le Président de la République, voici celui de monsieur le Curé.

Chaque jour, en célébrant la sainte Messe, que je vis de manière bien particulière, tout comme vous qui la vivez par la communion spirituelle (Cf. pièce jointe), chaque mot de la liturgie prend une dimension toute autre.

Hier, la première lecture nous rappelait l’histoire de Naaman le lépreux qui pensait qu’il serait guéri par une intervention spectaculaire d’une puissance humaine. Ce n’est que par la confiance en la Parole de l’homme de Dieu, le Prophète Elisée, qu’il le sera.

Elisée l’invite au geste humble de se plonger dans le Jourdain sept fois. Geste qui n’a pu se faire que dans l’humilité et qui préfigure celui du baptême qui nous sauve. La foi vécue de notre baptême et fortifiée par la confirmation doit être pour nous en ces jours source de réconfort. Cette foi est nourrie par nos eucharisties que le Seigneur ne cesse de nous offrir car chaque jour je célèbre la messe pour vous.

Et aujourd’hui, la prière sur les offrandes dit ceci : « Nous t’en prions, Dieu tout-puissant : Que ce sacrifice offert pour notre salut nous guérisse de toute faiblesse et attire sur nous ta puissance. » Chacun de ces mots prend une épaisseur bien particulière. Il faut parfois que les événements de la vie nous bousculent pour nous rendre attentifs à l’œuvre de Dieu. L’œuvre de Dieu est assurée mais il est moins assuré que nous la laissions agir… Le début du carême, nous l’avait rappelé « Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras à la poussière ». Peut-être l’avions-nous déjà oublié ? Même les tenants du transhumanisme et l’intelligence artificielle ne nous retireront pas de notre condition de créature dépendante de leur Créateur.

Dans un tout autre registre, il me semble avoir entendu ces mots hier soir des propos de monsieur le Président Macron : « Retrouvez aussi ce sens de l’essentiel. Je pense que c’est important dans les moments que nous vivons […] le sens des choses est important ». J’allais dire, il est plus que temps ! Il est dommage d’être dans une telle situation pour le dire. La République elle-même nous invite donc à nous poser la question de la transcendance. Quelle surprise ! Je n’ai pas encore entendu de commentaires sur ces propos. C’est bien dommage.

J’aime à donner cette définition de l’essentiel par un jeu de mots. L’essentiel est de ne pas perdre le sens du Ciel. Qu’est-ce qui dans ma vie me permet de prendre la bonne direction ? La direction du Ciel bien sûr. Tout ce qui ultimement ne me donne pas la joie du Ciel n’est donc pas essentiel. Si ce que je fais, ou ce que je projette dans ma vie ne m’ouvre pas à Dieu alors je suis perdu.

Mettons nos racines dans le Ciel puisque c’est de là que nous venons et que nous sommes appelés à y retourner.

Aujourd’hui, nous sommes à 9 jours du 25 mars, fête de l’Annonciation du Seigneur. Nous pouvons nous associer à la neuvaine de prière lancée par le sanctuaire de Lourdes. Je vous joins à cet envoi le texte de la neuvaine.

                Chaque jour, notre évêque propose une méditation. Vous pouvez la découvrir sur le site du diocèse.

                Vous pouvez suivre aussi la messe chaque jour sur KTO et RCF.

                Sachez enfin que je célébrerai la messe chaque jour à 8h30. Je commence la messe par la prière de la séquence de l’Eglise à l’Esprit Saint et je la termine par la prière à St Roch et à St Damien (je vous mets ces trois prières en liens,)

Pour information, il ne peut y avoir de cérémonie de funérailles dans les églises. Je me rendrai au cimetière avec comme seule présence la proche famille du défunt. Après l’épisode de l’épidémie nous nous réunirons dans nos églises pour célébrer une messe à leur intention.

Il est difficile de maintenir les églises ouvertes. Je laisse les personnes qui ont l’habitude d’ouvrir et de fermer l’église de leur commune de décider si elles le font ou pas. Nos églises restent le signe de la présence de Dieu parmi les hommes. Je laisse la présence eucharistique de notre Seigneur dans les tabernacles, c’est aussi un réconfort de savoir notre Seigneur toujours présent.

Abbé Stéphane BOUTET

curé

message de votre curé du samedi 14 mars 2020

Bonsoir à tous,

A peine une info est-elle lancée qu’elle est déjà obsolète !

A partir de demain aucune messe ne sera célébrée en présence de fidèles.

C’est une réelle épreuve.

Sachez que lorsque je célèbrerai la sainte messe demain matin, je penserai à chacun d’entre vous. J’offrirai au Seigneur toutes vos intentions et notre monde blessé.

Puisse ce temps d’épreuve, nous faire grandir dans une plus grande foi au Seigneur vainqueur de tout mal.

Si les messes sont annulées, il n’en reste pas moins que chacun est invité à sanctifier ce saint jour du dimanche. Les églises resteront ouvertes, et Jésus présent dans les tabernacles. Tous nous avons accès aux textes bibliques du 3° dimanche de carême.  (lien sur l’emission « en marche vers dimanche de KTO pour une lecture et explicitation des textes). Prenons le temps de prier la Parole de Dieu et de nous unir dans une communion spirituelle à notre divin Sauveur. Prenons nos chapelets en main, méditons des chemins de croix… pendant cette période de confinement.

En pièces jointes, une petite fiche donnant quelques explications sur la communion spirituelle et des prières en vue de cette communion. La deuxième pièce jointe contient des prières en temps d’épidémies.

Soyons témoins de l’Amour indéfectible de notre Seigneur et demandons à la Vierge Marie de nous aider à être fidèles dans les épreuves et les joies.

Saint Damien, priez pour nous

Saint Roc, priez pour nous

Saints et Saintes du diocèse de Poitiers et de France, priez pour nous.

Que le Seigneur vous bénisse.

Votre curé.

Abbé Stéphane BOUTET

PS : N’hésitez pas à rester en contact avec moi ! A me poser toutes les questions que vous souhaitez par Mail (j’ai un bon anti-virus) , téléphone… visite…

Curé

P. Stéphane Boutet

2 rue Jules Ferry
86220 Dangé-Saint-Romain

Tél : 05 49 86 40 71

Courriel

Secrétariat paroissial

permanences mardis et jeudis de 15h à 18h et samedis de 10h à 12h hors vacances scolaires

2 rue Jules Ferry
86220 Dangé-Saint-Romain

Tél : 05 49 86 40 71

Courriel