CHRIST EST RESSUSCITE

Evangile selon saint Jean 20, 1-9

01 Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau.

02 Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. »

03 Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau.

04 Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau.

05 En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas.

06 Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat,

07 ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place.

08 C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut.

09 Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris que, selon l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

Pierre et Jean enfermés dans leur refuge avec Marie et d’autres disciples quittent leur confinement. Quelle case ont-ils coché sur leur attestation de déplacement obligatoire?

Peu importe, ils courent car la nouvelle est stupéfiante, mais ils veulent vérifier, car c’est une femme et en plus c’est Marie Madeleine qui leur a porté cette nouvelle.

Ils courent à perdre haleine, heureusement pas de contrôle de la part des gardes ni des soldats romains.

Oui, le tombeau est ouvert comme Marie Madeleine l’a dit.

Le disciple que Jésus aimait, plus jeune, plus sportif arrive le premier mais par respect pour l’âge et la place de Pierre, ou toute autre raison, laisse Pierre entrer le premier. Il a eu le temps de voir le tombeau vide et les linges pliés soigneusement.

Pierre entre, avec ses yeux d’homme il voit le tombeau vide, les linges pliés, le suaire roulé. Il a les yeux du gendarme qui constate un fait, rien de plus.

L’autre disciple a les yeux de la foi: il voit et il croit.

Puis ils repartent.

Un peu plus trad, Jésus dira après que Thomas ait fait sa profession de foi: « heureux ceux qui croient sans avoir vu ».

Suis-je aujourd’hui Pierre, l’autre disciple, Thomas, Marie-Madeleine, Cléophas ou son ami?  Suivant les jours, les moments de ma vie, je me retrouve dans la figure de l’un ou l’une des disciples bouleversés.

En ce matin de Pâques 2020 non pas en dépit des circonstances mais dans les circonstances inédites que nous vivons, c’est le cri et l’attitude de Marie-Madeleine qui personnellement me touchent: elle est restée là près du tombeau après le départ de Pierre et de l’autre disciple.

Aux « anges jardiniers » qui l’interrogent: « pourquoi pleures-tu? Qui cherches-tu. Elle répond « Dis-moi où tu l’as mis? » Et quand Jésus l’appelle par son nom « Marie » jaillit un seul mot:  » Rabbouni » et un seul geste: s’agripper à lui.

Moi-aussi je voudrais te retenir Seigneur quand je sens vraiment ta présence, comme Pierre qui suggérait de construire trois tentes pour figer le moment de la Transfiguration, mais ce n’est pas ta manière d’aimer: elle n’est pas possessive, tu veux me laisser libre .

Et puis, c’est la démarche des Myrophores qui m’émeut: elles viennent prendre soin, elles osent passer outre les ordres des autorités, elles n’hésitent pas à venir rendre les derniers devoirs à un condamné à mort, certes leur ami, bien plus que leur ami, leur maître spirituel à qui elles ont donné leur vie, pour qui elles ont changé de vie.

Les Myrophores d’aujourd’hui ce sont celles et ceux qui servent leurs soeurs et frères en humanité, les « soignants » comme on dit aujourd’hui. Le mot est beau et large car il inclut toutes celles et tous ceux qui prennent soin de nous et en particulier des malades, des personnes âgées, handicapées, isolées.

Je vous propose de leur faire une belle place dans vos intentions de prière.

OUI Christ est ressuscité!  Il est vraiment ressuscité!

Belles et Saintes Pâques 2020

Christian Genre

Diacre OFS