Eglise Saint Marc de Biard

saint-marc-biard-01

L’église semble exister au XIe siècle. L’histoire de sa fondation relève de la légende : un clerc de Saint-Hilaire-leGrand, atteint de la peste, chassé de la cité, célèbre la messe en un lieu isolé ; c’est là qu’il édifiera un sanctuaire. La présence de reliques de saint Marc en fait un lieu de pèlerinage. Lorsque l’église est intégrée à la paroisse de Vouneuil lors de la réunion de Biard et de Vouneuil en 1819, le mobilier, les objets liturgiques et les cloches sont transférés à Vouneuil. L’église est ruinée, les paroissiens traumatisés. En 1847, Biard et Vouneuil se séparent. Il faut un lieu de culte : les habitants, le curé et le maire se mobilisent pour financer les travaux menés par l’architecte Jean Dulin. L’ancien chevet plat est conservé, la nef agrandie, le clocher et la façade flanquée de tourelles, édifiés. L’église, consacrée en 1863, présente un plan en forme de croix aux bras inégaux formés par le clocher et la sacristie. La nef unique est couverte d’une fausse voûte en berceau brisé et le chœur voûté d’ogives.

saint-marc-biard-03

saint-marc-biard-02

L’édifice a évolué au gré des goûts et des rites : l’actuel décor épuré s’est substitué à l’esprit exubérant du décor du XIXe siècle. Polychromie, bannières, lustres, abat-voix de la chaire, grille de chœur, anges ont été éliminés. Cette recherche de sobriété, fréquente à la fin du XXe siècle, témoigne des répercutions matérielles de la réforme liturgique de Vatican II. Le programme des vitraux est hiérarchisé : la façade et le chœur présentent des scènes figurées tandis que les murs latéraux ont un décor géométrique et végétal. Signée par l’atelier Lobin de Tours, chacune des verrières porte le nom du donateur. Le mobilier de la seconde moitié du XIXe siècle, comprend trois autels et la chaire à prêcher de style roman avec un décor d’arcs en plein cintre abritant des saints. Des statues en plâtre figurent des saints locaux et nationaux. Une paire de statues en pierre est plus ancienne (saint Benoît de Nursie et sainte Scolastique ; peut-être de la seconde moitié du XVIIIe siècle).

 

(Grand Poitiers)

logo-invent-nouvelle-aquitaine