L’entrée en Carême avec le mercredi des Cendres à Sainte Croix

Texte & photos Pierre Arnault

C’est en l’église Sainte Croix de Migné-Auxances qu’a été célébrée la messe du mercredi des Cendres marquant l’entrée en Carême 2020 dans la paroisse Bienheureuse Marie-Louise ; une cérémonie qui souligne la fragilité de l’homme pêcheur mais qui ouvre aussi le chemin vers Pâques. C’est un temps pour se convertir et croire à la Bonne nouvelle, comme chaque fidèle y est invité par le prêtre en étant marqué par les cendres. Saint Matthieu, dans l’évangile du jour, rappelle que chaque fidèle est invité à prier et agir avec discrétion :

Quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que te donne ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ;
ton Père voit ce que tu fais en secret.
Quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret.

Il y a toujours des pauvres dans nos pays riches, mais avons-nous conscience de ce que nous avons alors que dans d’autres pays, comme à Madagascar, la grande majorité de la population jeûne toute l’année. Pécher, c’est aussi oublier ce que nous avons, a rappelé le P. Claudy Guéret, curé de la paroisse, avant d’inviter l’assistance à laisser monter en elle le désir de Dieu. A laisser venir le temps de Dieu, qui est un temps de joie.

BML-Mercredi-des-Cendres (4)

« Nous vous le demandons au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu », lance Saint Paul. Comme une invitation à agir auprès de ceux qui ont un pouvoir et auprès des plus pauvres. Une invitation de Dieu : « je vous donne le chemin et la vie ». Une perspective qui, comme l’a relevé le P. Claudy, permet de repartir dans la joie, avec le sourire !