Je suis la porte des brebis

Jean 10, 1-10

4ème dimanche de Pâques

7 mai 2017

Ce passage comprend une courte parabole : le bon berger et le voleur (v. 1 à 6), suivie d’une première explication (v.7 à 10) à partir de « Je suis la porte ». Une deuxième explication suivra, à partir de « Je suis le bon berger ». Les images s’accumulent.
L’enclos : à la fin du premier siècle, il désigne la Torah, la Loi, qui remplace le Temple détruit.
La porte : le passage, à comparer au chemin,
Le portier.
Le voleur : Jésus s’adresse aux pharisiens.
Et bien sûr les brebis, et la relation de connaissance personnelle qui s’exprime à travers la voix.

Ne pas oublier les verbes : ouvrir, entrer et sortir, suivre.
Autant de mots clefs pour poursuivre une recherche.