PÔLE FORMATION ET ANNONCE DE L’ÉVANGILE.

Voir

Les archives historiques

  • Le service des Archives historiques conserve les documents de l’Église de Poitiers ayant un intérêt historique depuis le XIXe siècle. Un salle de lecture ouverte au public se trouve à Poitiers dans une partie de l’archevêché.

Les missions

– Collecter les documents produits par le diocèse ainsi que les archives privées des prêtres et laïcs pouvant servir de matériau pour enrichir la mémoire collective.

– Classer les archives en rédigeant un instrument de recherche afin de les rendre accessibles aux lecteurs (chercheurs, étudiants, amateurs d’histoire locale).

– Conserver les documents dans les meilleures conditions.

– Conseiller le public en guidant sa recherche dans le fonds d’archives.

– Communiquer en salle de lecture les documents mais aussi mettre en valeur ce patrimoine auprès du grand public par le biais des archives paroissiales organisées en conservatoires locaux.

– Élaborer une ouverture significative vers l’enseignement supérieur et la recherche.

Présentation du fonds

Depuis le XIXe siècle, les archives diocésaines ne cessent de s’accroitre au rythme des versements réalisés par l’administration diocésaine et les dépôts provenant des paroisses, mouvements, services, prêtres et laïcs. De multiples domaines sont représentés, ils reflètent la vie même du diocèse : ses relations avec Rome ; ses relations avec les autres diocèses ; le personnel ecclésiastique et religieux du diocèse ; les fidèles en particulier à partir du contenu des visites pastorales et des dossiers concernant les différentes formes d’apostolat et d’œuvres ; les relations du diocèse avec le monde extérieur ; la formation du clergé et l’enseignement catholique.

Dans cet ensemble, les papiers d’évêques tiennent une place à part, il convient de faire une distinction entre leurs papiers de fonction et leurs papiers personnels. Quant aux papiers personnels des prêtres et de laïcs, chaque fois qu’ils ont été sauvegardés, ils peuvent être très précieux et contribuer à retrouver tel ou tel aspect de la vie diocésaine, en particulier lorsqu’il s’agit d’un supérieur de séminaire ou d’un érudit local. – Delsalle, Paul (sous la dir.), La recherche historique en archives, XIXe et XXe siècles, Gap-Paris, Ophrys, 1996, 312 p.

Un service ouvert au public

La salle de lecture est ouverte à tous. Les archives sont communicables selon les dispositions prévues par le règlement de la salle de lecture des Archives historiques du diocèse de Poitiers du 15 avril 2008, en particulier les articles 5, 6, 7, 8 et 9 relatifs à la communication des documents.

Demander, consulter et restituer un document

Les documents sont rassemblés dans des boîtes d’archives ou sous forme de registres, portant chacun une cote, et regroupés dans des séries. Les séries sont décrites dans le catalogue commun. Il s’agit d’un état du fonds destiné à faciliter la recherche en identifiant les références précises des cotes, des boîtes, des dossiers et des registres.

Pour obtenir un article, s’adresser au personnel de la salle de lecture en indiquant la cote et le n° de la boîte ou du registre. Il n’est délivré qu’un seul article à la fois. Ne déclassez pas les documents qui vous sont confiés ; laissez-les dans l’ordre où vous les trouvez ; en fin de consultation, remettez-les au personnel.

Classement des documents

Les documents sont classés en fonction de leur origine, le plus souvent, selon un ordre défini par l’Association des archivistes de l’Eglise de France. Elle a élaboré depuis 1980 un cadre type de classement alpha numérique développé par Charles Molette d’où l’appellation de classification Molette. L’objectif est de pouvoir classer des documents, à l’intérieur d’un fonds très spécialisé sur l’Eglise de Poitiers, dans un cadre géographique étendu aux départements de la Vienne et des Deux-Sèvres et dans un cadre chronologique limité puisque la plupart des documents sont post concordataires. D’un point de vue technique, le cadre de classement répartit les archives en 24 classes générales notées de A à Z. Une cote comprend au moins une lettre et un chiffre. Il est parfois nécessaire de compléter la lettre avec un groupe de chiffres pour faciliter le classement de documents particuliers.

Série A – Relations avec le Saint-Siège

Série B – Relations inter-diocésaines

Série C – Organisation territoriale du diocèse

Série D – Personnel

Série E – Magistère épiscopal

Série F – Discipline diocésaine

Série G – Sacrements et pastorale liturgique

Série H – Formation du clergé

Série J – Monde scolaire et enseignement

Série K – Apostolat et oeuvres

Série L – Temporel

Série M – Rapports avec l’autorité civile

Série N – Chancellerie

Série O – Officialité

Série P – Paroisses

Série Q – Archiprêtrés et doyennés

Série R – Religieux et instituts séculiers

Série S – Sectes, cultes non-catholiques, autres courants de l’Eglise romaine, laïcité, fait religieux, ésotérisme

Série V – Partitions, recueils de chants, fonds musicaux

Série W – Audio-visuel, documents numériques, presse

Série X – Fonds ancien

Série Y – Iconographie, mobilier

Série Z – Documentation historique, papiers privés, sources imprimées

Série Mi – Microfilms et négatifs