Conseil Pastoral Paroissial du jeudi 18 novembre 2021

Le conseil pastoral paroissial propose à chaque communauté locale et à chaque mouvement d’Eglise de profiter de l’Avent pour prendre le temps d’échanger sur le synode.

Le Conseil Pastoral ParoissialRéunis jeudi 18 novembre à la Maison Saint-Hilaire autour du père Philippe Genty, les délégués des équipes locales d’animation ont accueilli deux nouveaux : Jean-Claude Bonnefon, nouveau délégué pastoral de Montierneuf, et Dimitri représentant de l’aumônerie des étudiants.

Dans une première partie de la soirée, chacun était invité à faire remonter les réactions des catholiques de Poitiers au rapport Sauvé sur les crimes sexuels dans l’Eglise. L’ampleur de ces crimes, leur caractère systémique ont surpris même si « cela se savait mais ne se disait pas ». Pour répondre à la question de plusieurs participants, notamment de la communauté de Montierneuf « Et maintenant qu’est-ce qu’on fait ? », un petit groupe a été constitué autour de Philippe Devaux et Jean-Claude Bonnefon. Il examinera plus précisément les n° 852 à 953 du rapport Sauvé qui portent sur les causes profondes des crimes et fera des propositions lors d’une rencontre ouverte à tous. On connaîtra alors les résultats du questionnaire remis aux participants à la réunion du 15 octobre au lycée Saint-Jacques de Compostelle.

D'octobre 2021 à octobre 2023, l'Église de Dieu est convoquée en synode "Pour une Église Synodale, communion, participation, mission"Le second point à l’ordre du jour (« l’Eglise de Dieu convoquée en synode ») a permis à chacun de s’exprimer sur les expériences positives, les obstacles et les changements attendus pour que l’Eglise ouvre une plus large place aux laïcs. Une démarche que les communautés locales et les mouvements d’Eglise sont invités à s’approprier. A l’image de la proposition lancée sur Mignaloux-Beauvoir : se retrouver une heure avant la messe du samedi (ou du dimanche) pendant la période de l’Avent. Clémentine de Crécy, catéchète, suggère d’afficher la prière du Synode devant chaque crèche. Le père Philippe Genty a souligné : « le synode offre la possibilité d’agir ensemble dans l’Eglise ; il faut s’en emparer. »