Laudato Si’- Eglise Verte : gratiferia et messe de la conversion écologique

L'automne dans une rue

Louer Dieu dans nos quartiers où la nature a toute sa place.

La petite équipe Laudato Si’ – Eglise Verte poursuit son chemin à la mesure de ses moyens. Même si elle réunit principalement des membres de la communauté de Saint-Paul, toute la paroisse de la Trinité est invitée à la rejoindre.

Son projet : nous faire cheminer vers la conversion écologique comme nous y invite expressément le pape François dans ses encycliques Laudato Si’ et Fratelli Tutti, plus que jamais d’actualité.

Pour les prochaines semaines, trois propositions sont faites.

  • Tout d’abord, le dimanche 16 janvier prochain à 11h, participer à l’église Saint-Paul à une messe de la conversion écologique. Prière, louange et action de grâce viendront nous dire qu’il est urgent de préserver la nature et de porter attention à nos sœurs et frères les plus isolés et les plus démunis.
    L’équipe se réunira quelques jours plus tôt, le 6 janvier à 18 h (salle Ephèse, près de l’Eglise) pour préparer la messe.
    Nous sommes tous invités à la préparation et à la célébration.
  • A la maison Saint-Hilaire, le 10 février 2022 à 20h30, se tiendra une table ronde sur le sujet des déchets avec le père André Talbot et Nicolas Réveillault, maire de Beaumont Saint-Cyr.
  • Une troisième proposition : nous retrouver courant mars (à une date à déterminer) pour une gratiferia sur le thème du livre. Chacun apporte un ou plusieurs livres et le(s) propose gratuitement. Le don gratuit, la rencontre et l’échange seront au cœur de la journée.

L’équipe Laudato Si’ n’oublie pas le questionnaire que la paroisse de la Trinité est invitée à remplir pour obtenir le label national « Eglise Verte ». Ce questionnaire veut dresser un état des lieux de nos bâtiments et terrains, de nos célébrations, de la catéchèse, de notre engagement et de nos modes de vie. Sont-ils en accord avec l’encyclique ? A un moment où les sollicitations sont multiples, à l’heure aussi où les équipes locales se renouvellent, il semble judicieux d’attendre pour engager ce travail que ces équipes aient « pris leurs marques. »

D’autres propositions sont étudiées : inviter à adopter le bus pour ses déplacements en ville (pourquoi pas une journée découverte avec Vitalis ?), partir à la découverte d’un milieu naturel (moment de contemplation et d’échanges), débattre d’un des thèmes mis en avant par l’encyclique (nos déchets, notre nourriture,…).

Merci de faire part de vos remarques.  Contact : jean-jacques.boissonneau@wanadoo.fr