Ordination presbytérale de fr. Daniel-Martin Livongue

Mgr de Germay impose les mains à fr. Daniel-Martin Livongue pour son ordination presbytéraleFr. Daniel Martin proterné lors de son ordination presbytérale avec trois frères dominicains ordonnés diacresDimanche 4 juillet, 15h en la Primatiale Saint-Jean de Lyon, Mgr Olivier de Germay, archevêque de Lyon, a ordonné prêtre fr. Daniel-Martin João Livongue, qui a exercé depuis septembre dernier son ministère de diacre sur la paroisse de la Trinité.
Pendant cette célébration qui clôturait les journées provinciales des Dominicains de France trois frères ont également été ordonnés diacres.

Voir ici la vidéo de la célébration

Comme tous les prêtres présents, le P. Philippe Genty impose les mains sur la tête du nouveau prêtre Mgr de Germay et fr. Daniel-Martin concélèbrent avec tous les prêtres présentsLe Père Philippe Genty était présent, nous le voyons ici imposer les mains au nouveau prêtre.
Après avoir revêtu la chasuble, fr. Daniel-Martin a pu concélébrer l’eucharistie avec Mgr Olivier de Germay et l’ensemble des prêtres présents.
La joie visible sur son sourire a irradié toute la célébration.

A la fin de celle-ci fr. Daniel-Martin a longuement remercié chacun de ceux qui l’ont accompagné : sa famille, les communautés dominicaines, mais aussi le diocèse de Poitiers, le P. Philippe Genty, la paroisse de la Trinité et les scouts unitaires de France dont il a été aumônier cette année, et dont les anciens avaient fait le déplacement : « Merci à vous pour votre amitié, votre fraternité, votre accueil toujours bienveillant et chaleureux, surtout pour moi qui suis un étranger chez vous, mais devenu un citoyen de votre monde. » Et de conclure avec une prière d’Ambroise de Milan : « Celui que Tu as appelé alors qu’il était perdu, ne permets pas qu’il se perde maintenant qu’il est prêtre ».

Fr. Daniel-Martin reste sur Poitiers jusqu’à fin août. Il nous invite pour sa première messe à la Cathédrale, dimanche 11 juillet à 11h.
En septembre, il ira quelques semaines en Angola, son pays natal, avant de rejoindre Rome pour y poursuivre ses études.
Relire son interview sur la dernière lettre paroissiale « En Communion »