Message en ce temps de confinement


Chers paroissiens, chers amis,

Depuis quelques jours nous vivons une situation inédite, troublante et inquiétante. Notre société occidentale avait oublié le temps des grandes épidémies. Nous nous pensions à l’abri, en sécurité mais, telles les cendres au début du Carême, nous ne mesurons que trop notre vulnérabilité et celle de nos organisations. L’ennemi est d’autant plus difficile à combattre qu’il est invisible. Les chercheurs travaillent pour élaborer dès que possible un traitement mais nous savons que cela prendra du temps. En attendant, les médecins nous disent que la meilleure défense c’est la distanciation sociale et le confinement. C’est en limitant nos déplacements, en restant chez nous et en nous tenant à distance les uns des autres que nous freinerons l’épidémie, que nous préserverons les plus fragiles et les plus faibles.

« Vous êtes corps du Christ »
La distanciation, le confinement ne sont pas pour autant l’absence de relations et encore moins l’indifférence. Ils n’empêchent pas d’être en communion les uns avec les autres. Depuis dimanche dernier nous sommes privés de l’eucharistie communautaire et cela est douloureux pour nous. Loin de nous isoler, cette situation doit faire grandir en nous l’amour fraternel et le sens du prochain : « si un seul membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance ; si un membre est à l’honneur, tous partagent sa joie. Or, vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps » (1 Co 12, 26-27).

Se serrer les coudes, pas les mains
« J’étais malade et vous m’avez visité » (Mt 25, 36). Nous connaissons cet appel du Seigneur qui place la charité au-dessus de tout. Les risques de contagion interdisent les contacts trop proches et ils vont rendre difficiles les visites aux personnes fragiles et plus encore en période de confinement. Mais il y a bien des façons de visiter un malade, une personne âgée ou isolée : un coup de fil quotidien, un petit mot, un service à la personne avec bien entendu toutes les précautions qui conviennent, le recours aux réseaux sociaux ou encore le blog d’une communauté locale comme celui que vient de créer la communauté de Montierneuf intitulé « se serrer les coudes, pas les mains » à voir sur http://montierneuf2020.canalblog.com/ Ainsi que nous y invite notre évêque, j’encourage chacun de nous, les équipes locales, les prêtres, les diacres, l’équipe pastorale, les communautés religieuses, les groupes et les mouvements à faire preuve d’une générosité inventive. Pour ce faire, je rappelle qu’il est possible d’organiser des réunions via internet.

« La table de la Parole de Dieu »
La prière va continuer à nous rassembler devant le Seigneur même si nous la vivons en restant chacun dans nos maisons. C’est par elle que nous nous portons mutuellement et que nous portons la vie du monde : la prière personnelle, la prière en famille, la liturgie des heures, la prière du chapelet, la prière à l’occasion des messes et des offices télévisés ou radiodiffusés… La méditation quotidienne de la Parole de Dieu, en particulier, nous met en présence du Seigneur. N’oublions pas qu’elle est aussi le pain de vie que le temps liturgique nous offre chaque jour : « l’Église a toujours vénéré les divines Écritures comme elle le fait aussi pour le Corps même du Seigneur, elle qui ne cesse pas, surtout dans la sainte liturgie, de prendre le pain de vie de la table de la Parole de Dieu et de celle du Corps du Christ, pour l’offrir aux fidèles » (Concile VATICAN II, Dei Verbum, n. 21). Pour nous aider à méditer la Parole, un prêtre de la paroisse communiquera chaque dimanche une homélie avec les textes du jour. Elle sera disponible sur le site internet de la paroisse et diffusée par courriel à tous ceux qui reçoivent déjà la lettre d’informations paroissiale ou encore à ceux qui en feront la demande en s’adressant à news.paroissetrinitepoitiers@gmail.com ou au secrétariat paroissial. Les textes de la liturgie de chaque jour, ainsi que les offices de la liturgie des heures sont disponibles sur https://www.aelf.org/ Le Diocèse fait aussi des propositions quotidiennes : https://www.poitiers.catholique.fr/
Dans les églises de la paroisse qui possèdent des sonneries automatiques on pourra les maintenir le dimanche afin que les cloches continuent à rappeler le jour du Seigneur dans nos quartiers.

« Vous ferez cela en mémoire de moi »
Nous ne pouvons plus vivre de célébrations communautaires, en particulier la messe, mais la célébration de l’eucharistie ne s’arrête pas pour autant. « Vous ferez cela en mémoire de moi » : fidèles à cette parole du Seigneur, les prêtres de la paroisse continuent à célébrer l’eucharistie, même s’ils sont seuls. Ils continuent à présenter devant Dieu le pain et le vin, le fruit de la terre, de la vigne et du travail des hommes, la vie de nos communautés et de ce monde. Même si nous connaissons des temps douloureux, l’eucharistie continue, ici à Poitiers, à faire monter nos supplications et notre action de grâce vers le Père. Aussi, je vous invite à nous communiquer les intentions de prière, les noms des personnes, les situations que vous souhaiteriez que les prêtres portent en notre nom en célébrant l’eucharistie, comme une grande prière universelle. J’ajoute que la crise que nous vivons ne doit pas nous replier sur nous-mêmes au point que notre prière oublie les autres détresses du monde. Vous pourrez communiquer vos intentions au secrétariat paroissial soit par téléphone (05 49 41 23 76), soit par mail paroissetrinitepoitiers@gmail.com Sauf avis contraire de votre part, nous pourrons vous les diffuser avant chaque dimanche par la lettre d’information paroissiale afin que nous les portions ensemble dans la prière.
Pour l’heure, nous sommes autorisés à poursuivre la célébration des funérailles. Cependant, celles-ci prendront la forme d’un temps de prière au cimetière avec un nombre très restreint de personnes. Les prêtres auront donc à cœur, pendant les messes qu’ils célébreront seuls, de prier pour ces défunts et pour leurs proches. Nous vous communiquerons aussi les noms de ces défunts et nous informerons les familles que tous nous les portons ainsi dans notre prière. Nous pensons déjà à tous ceux qui vivent un deuil en ces jours.
Enfin, je n’oublie pas que notre paroisse compte plusieurs communautés religieuses où la liturgie des heures est priée chaque jour. C’est une grâce et nous pouvons nous unir à la prière de ces consacré(e)s.

Et la quête ?
Nous le savons et nous le constatons dès à présent, cette épidémie aura un impact très dommageable sur l’activité économique et sur l’emploi. L’Église elle-même sera touchée au niveau de ses ressources. Le lancement de la campagne du Denier de l’Église qui devait avoir lieu dimanche dernier a été reporté et l’absence de culte, en particulier l’absence de quêtes lors des messes dominicales, va limiter les ressources. Je ne sais combien de temps nos célébrations seront suspendues. Nous allons cependant continuer à payer les charges, les traitements des prêtres, les salaires des laïcs de la paroisse ainsi que notre participation à la vie diocésaine. Après une passe difficile, le diocèse commence à retrouver un équilibre financier. Afin de limiter dès à présent les difficultés, j’appelle tous ceux d’entre nous qui le peuvent à utiliser l’application « la quête » https://www.appli-laquete.fr/ pour verser chaque dimanche ce qu’ils auraient déposé dans la quêteuse à l’église. De même, nous devons continuer à contribuer au Denier de l’Église. Il est possible d’effectuer notre don en ligne : https://www.denier-poitiers.fr/

Restons en contact !
Le secrétariat paroissial restera à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 12h. La secrétaire paroissiale, Anne-Sophie MUSEREAU travaillera depuis son domicile. Grâce au transfert d’appel, il sera possible de la joindre aux heures indiquées ci-dessus au numéro habituel (05 49 41 23 76) ou par courriel en écrivant à : paroissetrinitepoitiers@gmail.com. Dans ce contexte inédit nous nous adapterons pas à pas, en fonction des circonstances et des questions qui se poseront. N’hésitez pas à contacter le secrétariat. Par ailleurs, des informations pratiques pourront être communiquées, si nécessaire, sur le site internet de la Paroisse https://paroisses.poitiers.catholique.fr/?p=434 ou par la lettre d’information paroissiale.

En marche vers Pâques !
Frères et sœurs, mes amis, c’est un Carême inattendu et éprouvant que nous vivons cette année, un carême qui provoque notre foi à l’espérance. J’ignore si nous aurons la joie de pouvoir célébrer ensemble la semaine sainte et la résurrection du Seigneur. C’est néanmoins vers le renouveau de Pâques que nous voulons avancer, dans la confiance en Christ ressuscité et dans l’espérance du salut.
Nous confions tous les habitants de nos quartiers à l’intercession de la Vierge Marie, Notre Dame des clefs, à saint Hilaire patron du Diocèse ainsi qu’à sainte Radegonde patronne de la ville de Poitiers.

Télécharger ce message au format PDF