B’ABBA 10 ans… et une nouvelle jeunesse !

Le Tallud – 30 novembre 2019

Texte écrit par Isabelle Parmentier
Photos Michel Bonnessée, Isabelle Parmentier

Ils sont venus nombreux ce samedi 30 novembre, pour retrouver l’élan des commencements avec, au menu, un B’ABBA nouveau « La vie comme une fête ! ». 120 convives environ, enfants inclus, dans une salle splendide, décorée aux couleurs de la joie. 8 diocèses présents, le nôtre en majorité, bien sûr, mais aussi les diocèses de Nancy, Bordeaux, Grenoble, Coutances, Bourges, Saintes-La Rochelle et Luçon qui nous ont fait l’amitié et l’honneur de venir témoigner comment, chez eux, les B’ABBA propagent l’heureuse nouvelle de l’Évangile.

Après l’accueil et une présentation enjouée des participants, nous avons vécu la création du B’ABBA nouveau. Discrète et efficace, l’équipe des serveurs servait café et viennoiseries croustillantes, tandis que les tablées s’adonnaient au traditionnel jeu de cartes. Jude et Cléophas sont entrés en scène – merci Jean-Paul et Christian – avant d’être interrompus par une bergère éplorée qui cherchait partout sa brebis perdue. Ouf ! elle l’a retrouvée saine et sauve. Imaginez la fête ! La brebis tremblante d’émotion a été déposée devant le Père, le Fils et l’Esprit qui présidaient notre journée.

 

 

Au son de l’accordéon de Laurence et de la musique rythmée de Freddy, la salle a chanté à pleins poumons. B’ABBA de fête !

Mimant un jeu de l’oie original, Olivier et Martine avaient les dés en mains pour nous faire revisiter ensuite tous les aspects de la fête. Après un témoignage émouvant de Laurence, chaque tablée a continué à partager ses propres expériences de fête, jusqu’au carnet de route.

Midi, déjà, l’heure de passer sans transition du petit déjeuner au déjeuner. Une maman avait confectionné un magnifique gâteau d’anniversaire. On s’est régalé !  Au nom de tous, Michelle, Pierre et Isabelle ont soufflé les bougies. Un beau moment !

L’après-midi a été plus calme, profonde et riche. Thème transversal : « Quel visage d’Eglise surgit là où sont vécus des B’ABBAS ? Qu’est-ce que ça change ? » Quelques récits spontanés d’expériences diverses ont été écoutés, B’ABBA vécu par une famille nombreuse, ou dans un groupe de divorcés-remariés. Puis, par vidéo, Mgr Ricard, archevêque émérite de Bordeaux nous a raconté comment il avait lui-même vécu et apprécié les B’ABBA. Une équipe de Bordeaux nous a partagé l’expérience massive vécue en Gironde, comme en Aveyron, avec le témoignage écrit du Service de Catéchèse de Rodez, et lu par Agnès Manesse. Magnifique récit également de l’équipe de Nancy, avec une interview filmée du père Guy Lescanne. On n’entendait pas une mouche voler dans la salle attentive. Chacun a fait le plein d’idées. On sent un courage nouveau et une espérance joyeuse gonfler les cœurs.

Enfin, trois prises de parole de notre diocèse ont fini de dynamiser la journée. Michelle Berthomé, membre de l’équipe « historique » du B’ABBA, a relu nos intuitions pédagogiques de départ à la lumière de l’engagement du pape François. Très bel exposé qui nous remet en mémoire des paroles importantes de l’Exhortation « La joie de l’Evangile ».  Puis, Isabelle Parmentier a redit avec force l’importance du récit dans une démarche de première annonce.

« Avant de former la foi, il faut créer les conditions pour la susciter ». Dieu seul donne la foi, mais nous pouvons conduire vers Jésus, le donner à aimer. Enfin, Mgr Pascal Wintzer arrivé dans l’après-midi, nous a encouragés à poursuivre, en insistant sur le devoir et la liberté de rester créatifs.

Voilà. L’Esprit qui a su nous rassembler, a su nous disperser vers 17h30. Chacun est reparti avec le sourire, en chantonnant la comptine réécrite « Entrez dans la danse, voyez comme on danse ! » Déjà, des équipes se redonnent rendez-vous. « Ne nous laissons pas voler la joie de l’évangélisation ! »

Le Service de catéchèse est à votre disposition pour venir relancer chez vous les B’ABBAS. 13 thèmes sont aujourd’hui disponibles. Demandez-les … sans modération !

Merci à tous, et spécialement aux paroissiens de saint Jacques en Gâtine et à leur curé qui nous ont somptueusement accueillis et accompagnés. A bientôt !

 

 

 

B'ABBA 10 ans