Messe Chrismale

Par Christian Genre – Délégué Episcopal à l’Information (DEI) – 

messe-chrismale-2017-01

Les Huiles saintes

Changer pour respecter la tradition
On pourrait ainsi résumer la messe chrismale présidée ce lundi 10 avril par notre archevêque Mgr Wintzer.

Un changement d’horaire.
C’est le plus apparent, comme Mgr Wintzer l’a souligné dans son homélie : 18h30 au lieu de 15h comme c’était le cas depuis de nombreuses années, un changement choisi pour permettre la participation d’un plus grand nombre de fidèles du diocèse, pour faciliter la rencontre, un changement qui s’inscrit donc pleinement dans l’esprit du synode diocésain « Avec les générations nouvelles, vivre l’Evangile ». Au passage notre archevêque a fait remarquer avec humour qu’il portait la chasuble, un des produits dérivés du synode !

messe-chrismale-2017-06

Les prêtres en assemblée

 

Un changement pour la journée du presbytérat.
Ainsi la traditionnelle journée du presbytérat aura désormais lieu à l’automne. Néanmoins, avant la célébration, les prêtres ont été réunis dans la Maison de la Trinité pour un goûter au cours duquel leur fut remis le « Message des évêques de la Province de Poitiers aux prêtres de nos diocèses. » Un long et joyeux cortège se dirigea ensuite sous un chaud soleil vers la cathédrale, une cathédrale qui avait commencé à perdre sa froidure hivernale.

Une assemblée heureuse d’entourer « ses » prêtres.
Une centaine de prêtres, une quinzaine de diacres rejoignaient ainsi quelques centaines de fidèles, des habitués mais aussi des personnes découvrant ce qu’est la messe chrismale. La disposition des lieux mettait à l’honneur les prêtres jubilaires et les chanoines de la cathédrale.

messe-chrismale-2017-08

Présentation de l’huile des malades

L’huile des malades

La lecture d’un passage du livre d’Isaïe par Benoît Rolland-Gosselin, un de nos séminaristes et le psaume chanté par le chœur diocésain, ont précédé la bénédiction de l’huile des malades apportée par les diacres Paul Dupuis et Bruno Lévêque et dont le Professeur Gil a rappelé la signification au nom du service de la pastorale de la santé. Notre archevêque nous a appelé à prier pour tous les malades, pour ceux qui guérissent et ceux qui ne guérissent pas et pour toutes celles et ceux qui se dévouent à leur service. Il a insisté aussi sur la chance que nous avons en France de pouvoir être soignés à moindre frais et aussi de permettre à d’autres de venir dans notre pays pour y recevoir des soins et de notre devoir de maintenir cette situation.

Changer pour se concentrer sur l’essentiel. Un message pour les prêtres, un message à recevoir par les communautés.
Après la lecture par Sylvain Bureau d’un extrait de l’Apocalypse de Jean puis de l’Evangile selon saint Luc par le diacre Philippe Pinganaud Mgr Wintzer dans son homélie s’est adressé aux prêtres et à travers eux à toute l’assemblée. Ainsi le choix de ce nouvel horaire s’inscrit dans la tradition de l’Eglise, celle du prêtre envoyé au milieu des hommes et des femmes d’un lieu, d’un temps et dont ils partagent la vie quoique « sans doute pas encore suffisamment ».

messe-chrismale-2017-07

Entrée en célébration

En effet, comme il l’avait souligné dans son dernier entretien hebdomadaire sur RCF Poitou, la messe chrismale n’est pas réservée aux prêtres, même si le rassemblement du presbyterium autour de l’évêque et la rénovation des promesses sacerdotales en sont des temps forts, elle est celle de tous les fidèles, ce qu’a souligné son homélie parfois directement adressée aux prêtres mais aussi élargie à toute l’assemblée. Ainsi il a attiré l’attention des très nombreux prêtres présents sur le fait que le mode de vie particulier des prêtres pouvait parfois les éloigner des réalités de la vie de leurs paroissiens car ce statut particulier « n’est pas pour nous établir dans une vie tranquille de vieux garçons mais pour être davantage donnés à notre mission ».

Le changement, c’est aussi bien évidemment celui introduit par la restauration de la liturgie voulue par le concile Vatican II, un changement manifeste au plan de l’architecture avec la position centrale de l’autel. « Pour cette raison, j’aime à dire que nous, prêtres et évêques, nous ne célébrons pas plus dos au peuple que face au peuple, mais, ensemble, avec le peuple, nous sommes tournés vers Celui qui doit être le centre de notre vie, le Christ, dont l’autel, par sa position centrale, est le signe ».

Le concile Vatican II nous a rappelé que « …la liturgie chrétienne n’est jamais celle d’un soliloque avec Dieu, elle est celle d’une assemblée tournée vers son Seigneur. La réforme liturgique de Vatican II a donc voulu détourner de formes liturgiques qui étaient celles de la messe privée, celle du prêtre tourné tout seul vers Dieu, lui parlant seul, parfois à voix basse, tandis que d’autres priaient de leur côté avec d’autres paroles que celles de la liturgie elle-même ».

messe-chrismale-2017-09

Les prêtres

Changement mais dans le respect de la tradition : « la liturgie chrétienne est toujours celle du Christ tourné vers le Père, en qui chacun de nous est tourné vers le Père. C’est pour cette raison que la liturgie n’appartient pas à tel groupe, à tel ministre, voire à tel archevêque, elle est celle de toute l’Eglise et ne peut être célébrée qu’avec les livres liturgiques officiels de cette Eglise, comme avec la traduction des textes bibliques effectués sous l’autorité de cette Eglise. »

S’adressant à l’assemblée nombreuse et diverse notre archevêque a rappelé que « plus que jamais, la liturgie commune, celle de ce jour où nous sommes dans toute notre richesse, catéchumènes, néophytes, disciples, séminaristes, consacrés, laïcs en mission ecclésiale, diacres, prêtres, évêques, et peut-être personnes de passage entrées ici et qui ont voulu rester durant cette prière, cette liturgie est bien ce moment où nous recevons notre unité, notre communion ».
S’inquiétant du risque pour la communion de voir des chrétiens se rassembler uniquement par ce qu’ils se ressemblent, Mgr Wintzer a terminé son homélie en s’adressant à ses frères prêtres « nous ne sommes pas ordonnés pour des groupes identifiés par telle ou telle spécificité, de culture, de langue, de goût, même liturgique, d’option politique et sociale. Nous sommes envoyés à tous et à chacun, et nous pouvons dire que ce que nous sommes nous a donné de nouer des relations avec des personnes bien plus diverses que si nous avions exercé tel ou tel métier. Autrement dit, nous ne sommes pas prêtres pour la seule Eglise, nous le sommes pour le monde et tous ceux qui le composent ».

Dans le contexte de diminution du nombre des prêtres dans des paroisses élargies il nous a appelé à les accueillir mais aussi à savoir les partager : « Frères et sœurs qui êtes ici ce soir, comptez sur les prêtres, mais sans jamais les garder pour vous. Ouvrez-leurs vos bras, mais sans les refermer sur eux. Ils sont prêtres lorsqu’ils arrivent et aussi lorsqu’ils partent, c’est en effet l’appel et la mission qui font leur vie. Tout au long de leur vie, de notre vie, nous aurons à entendre et à réentendre, à vivre et à revivre : Viens et va ! »

messe-chrismale-2017-10

Acclamation de l’Evangile

La rénovation des promesses sacerdotales
Elle est toujours un moment particulièrement émouvant car elle fait à la fois ressentir la dimension fraternelle du presbyterium et son lien particulier à l’évêque et la dimension apostolique de notre Eglise : « Fils très chers, en cet anniversaire du jour où le Christ fit partager son sacerdoce à ses Apôtres et à chacun d’entre nous, voulez-vous, devant votre évêque et le peuple de Dieu, renouveler les engagements que vous avez pris ? ».

Si le triple « Oui je le veux » est prononcé en chœur on perçoit aisément l’engagement profond de chaque prêtre. Ni le nombre d’années écoulées depuis l’ordination presbytérale, ni parfois l’état de santé ou de fatigue ne semblent altérer cet engagement. Entourer nos prêtres lors de la messe chrismale c’est une manière de leur dire merci pour leur vie donnée.

messe-chrismale-2017-11

Présentation de l’huile des catéchumènes

L’huile des catéchumènes
Le diacre Olivier de Frémont et Bruno Marty catéchète ont ensuite apporté l’huile des catéchumènes. Agnès Manesse, responsable du service du catéchuménat a présenté cette huile, la moins connue des fidèles. Avant de la bénir, Mgr Wintzer a rendu hommage à toutes celles et ceux qui s’engagent auprès des catéchumènes adultes et jeunes pour les aider à découvrir le Christ, mission exigeante car elle conduit à exposer sa foi en vérité mais riche de grandes joies.

Lors de la liturgie eucharistique où l’assemblée s’est unie de belle manière au chœur diocésain, avec le soutien de l’orgue de chœur et les prolongements du grand orgue Cliquot, le Père Lefebvre, qui fête ses soixante années d’ordination a fait mémoire des nombreux prêtres décédés depuis un an et le Père Russeil celle de deux diacres permanents.

messe-chrismale-2017-05

Mgr Wintzer verse le parfum dans l’huile du Saint-Chrême

La consécration du Saint-Chrême
Après la communion est venue la consécration du saint Chrême, moment toujours attendu par l’assemblée mais dont le déroulement a surpris quelques personnes découvrant ce rituel. Après que Le père Jean-Didier Boutet (qui fête ses vingt-cinq ans de sacerdoce) a rappelé ce qu’est le Saint-Chrême, Mgr Wintzer a versé dans l’huile apportée par les diacres André Léau et Roger Pacreau un flacon de baume de Judée. L’ayant bien mélangé il a ensuite soufflé trois fois dans le col du vase, un souffle largement amplifié par le micro. Par cette huile sera donnée « l’onction » du Christ, qui fait les chrétiens, « membres de Jésus Christ, prêtre, prophète et roi ». Pour les baptisés et les confirmés, il est le signe du don de l’Esprit Saint par la nouvelle naissance dans l’Eglise. Il est aussi le signe de la consécration au service du Christ et de leurs frères, pour ceux qui sont appelés aux ministères de l’Eglise, évêques et prêtres.

Après la bénédiction finale et l’envoi par le diacre, des diacres du diocèse ont remis aux prêtres et aux laïcs délégués des paroisses les Huiles Saintes qui seront employées tout au long de l’année pour les sacrements célébrés partout dans le diocèse et qui à chaque usage nous rappelleront la dimension à la fois diocésaine et universelle, donc catholique, de notre Eglise.

Extraits de la célébration en vidéos...

Bénédictions des Huiles saintes et
rénovations des promesses sacerdotales.
Evangile et Homélie

Quelques visages de prêtres...

Père Matthieu Le Merrer
Père Jacques Lefèbvre
Père Julien Dupont

Crédits Photos : Jeanine Barbot – Jean-Eric Mallet – François Robillard
Crédits vidéos : Julien Girardin – Xavier Guilloteau