VOUS AVEZ DIT DIVORCÉS ?
SÉPARÉS ?

CANA Espérance s’adresse à des personnes divorcées ou séparées, non engagées dans une nouvelle union.

Le point commun de ces personnes est un désir.

Désir de bienveillance : je me sens exclu(e), différent(e), jugé(e) par ceux qui m’entourent. Moi-même, je m’exclus parfois. J’ai besoin que l’on m’écoute, que l’on m’accepte.
CANA Espérance accueille chacun là où il en est de sa propre histoire, sans jugement et dans le respect le plus strict de sa liberté.

Désir d’espérance : j’ai connu un échec, comment vais-je faire pour m’en relever, pour réussir à l’accepter. Ma vie ne peut plus être ce que j’avais espéré qu’elle serait, comment vais-je réussir à faire le deuil de ce que je pensais être définitif ? J’ai besoin de me réconcilier avec ma nouvelle vie.
CANA Espérance permet de se réconcilier avec sa vie d’avant et sa vie d’aujourd’hui pour avancer vers demain.

Désir de fraternité : je suis seul(e) et la solitude me pèse. Les personnes qui m’entourent ne me comprennent pas forcément car elles n’ont pas vécu ce que je vis. Je dois prendre des décisions sans aide ni écoute, je ne sais vers qui me tourner pour décider. Je ne rencontre pas beaucoup d’écoute bienveillante. J’ai besoin de frères et sœurs qui me comprennent et m’accompagnent.
CANA Espérance permet de rencontrer des frères et sœurs qui ont vécu la même chose ou ont l’expérience de personnes dans la même situation.

Désir de spiritualité : je suis confrontée à la vie : gagner ma vie, éventuellement celle de mes enfants. Tout va trop vite et ce tourbillon me fatigue. Je ne peux pas me reposer. Je ne sais pas comment prendre soin de moi. J’ai besoin de me reposer.
CANA Espérance est placé sous le regard du Seigneur, conduit par Sa Parole.

Désir de silence : la vie est bruyante, bourdonnante, vrombissante. Mes enfants me fatiguent, mon travail me prend beaucoup. J’ai besoin de calme.
CANA Espérance permet un ressourcement dans le calme et la tranquillité.

« Je suis venue à la session parce que j’ai trouvé un tract dans le fond de mon église.

J’aurai mis 5 ans pour que les conditions se réunissent pour pouvoir vous rejoindre cet été … et whaou !!! j’ai trop bien fait !

Pour moi il y a un avant et un après Sablonceaux ».1

« La proximité du lieu et le fait de savoir que j’allais être accompagné m’ont aidé à faire le pas.

Je n’en suis pas revenu !!! et continue d’être surpris par l’avalanche de ce qui se produit dans ma vie depuis !

Et aujourd’hui, j’ai soif de pouvoir continuer le chemin CANA Espérance … en tout cas notre parcours commun me donne de la force »1

1.Extraits d’échanges sur le groupe WhatsApp « CANA été 2017 » suite à la semaine à Sablonceaux.